Cas vécus        

 

 

Jonah Hoppenheim

Johah, âgé de 14 ans, recueille des fonds au profit de la Société de la SP. Sa motivation : sa grand-mère a la SP.

 

Depuis quand ta grand-mère a-t-elle la SP?
Ma grand-mère (la mère de ma mère) a appris qu’elle avait cette maladie en juin 1996.

Comment as-tu appris que ta grand-mère avait la SP? Savais-tu ce que c’était?
C’est ma mère qui me l’a dit et, avant cela, je ne savais absolument pas ce qu’était la SP. J’ai donc posé des tas de questions autour de moi et j’ai fait des recherches sur Internet pour en savoir le plus possible sur cette maladie.

Quels symptômes ta grand-mère éprouve-t-elle principalement?
Elle a surtout une grande faiblesse musculaire qui l’empêche d’utiliser ses jambes et ses mains normalement. Elle a aussi des problèmes de vision. Comme elle est très faible, elle a beaucoup de mal à accomplir de nombreuses tâches par elle-même ou sans aide. Elle a aussi des problèmes de mémoire à court terme, elle se sent très fatiguée et elle ressent de l’inconfort. Son moral est aussi très changeant et elle ne peut plus se déplacer sans son fauteuil roulant.

Quels genres d’activités fais-tu avec ta grand-mère?
Quand je le peux, je joue aux cartes, je regarde un film ou je partage un repas avec elle ou encore je lui tiens simplement compagnie.

Que fais-tu pour collecter de l’argent et aider les gens qui ont la SP?
Avec l’aide de ma famille, je confectionne des bracelets avec des anneaux en aluminium (servant à l’ouverture des canettes) et des élastiques, et nous les vendons pour amasser de l’argent que nous remettons à différents organismes. Nous avons déjà vendu 350 bracelets au profit de la Société de la SP.

 



Comment vous est venue l’idée de faire des bracelets?
C’est mon frère Jake qui en a eu l’idée. Il m’en avait fait un à un camp d’été il y a deux ans, et j’ai pensé que ce genre de bracelet pouvait nous aider à collecter de l’argent pour aider des organismes qui nous tiennent à cœur et donner un coup de main à des gens qui en ont besoin.

Combien de temps faut-il pour confectionner un bracelet?
Ça prend de 15 à 20 minutes.



Où vendez-vous vos bracelets?
Nous en avons vendu à des enfants et à des enseignants dans leur école, en faisant la queue à la caisse dans un magasin, à des amis, sur la plage durant nos vacances et même dans l’avion. Des membres de ma famille et certains de nos amis en ont même envoyé à des gens qu’ils connaissent ailleurs dans le monde.

Combien d’argent as-tu amassé? Qu’est-ce qui t’a semblé difficile?
J’ai déjà collecté 3 500 $ que j’ai remis à la Société de la SP. Parfois, je trouve que fabriquer et vendre des bracelets est plutôt facile. D’autres fois, je trouve que cela prend beaucoup de temps et que l’objectif de dons que je me suis fixé est difficile à atteindre.



As-tu déjà participé à des activités organisées par la Société de la SP?
J’ai déjà participé plusieurs fois à la Marche de l’espoir.

Pourquoi aimes-tu participer à la Marche de l’espoir?
J’y participe tout d’abord parce que j’aime rencontrer des gens qui sont dans une situation semblable à la mienne, mais aussi parce que je veux aider des gens.

Quels sont tes passe-temps préférés?
Mes passe-temps préférés sont la mécanique, la robotique et les activités qui me permettent d’aider des gens.

Quel métier voudrais-tu faire plus tard?
Plus tard, j’aimerais être ingénieur mécanicien.

As-tu un rêve?
Mon rêve est qu’un jour, on trouve un remède contre la SP.

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2013