Cas vécus        

 

 

Kim Ratté

 

 

Kim est une étudiante de 17 ans dont la maman a la sclérose en plaques. Elle fait du bénévolat pour la SP et a notamment organisé un spectacle-bénéfice.

 


Depuis combien de temps ta mère a-t-elle la SP?
Elle a eu ses premiers symptômes en 2004, mais elle a reçu son diagnostic de SP le 1er février 2007, à la suite d’une perte temporaire de la vue.

Quels sont ses principaux symptômes?
Ma mère ressent des engourdissements sur tout son corps et une sensation de brûlure sur sa peau sur le côté droit. Parfois, sa vue se détériore et ses jambes flanchent lorsqu’elle marche sur une trop longue distance. Il lui arrive aussi de ressentir des chocs électriques dans la tête. Mais elle a un moral d’enfer et elle ne se plaint jamais. Je crois que tout le monde est d’accord avec moi pour dire que c’est une bombe d’énergie!

Comment vis-tu cela?
Je me demande souvent pourquoi? Pourquoi elle? Pourquoi tous ces symptômes qui la font souffrir chaque jour? Il y a des moments où je prends très mal la chose et j’aimerais pouvoir prendre sa place pour atténuer sa douleur. C’est difficile à vivre, mais ma mère s’en sort plutôt bien!


Trouves-tu que ta vie est différente de celle d’autres jeunes de ton âge?
Non, car ma mère est tout de même autonome. J’entretiens une très bonne relation mère-fille et j’ai la chance de faire plusieurs activités avec elle.

En parles-tu à tes amis?
Je dois avouer qu’au tout début, je n’en parlais pas du tout avec les personnes de mon entourage. Peut-être croyais-je que cela était plus facile à vivre. Mais j’ai vite compris que ça fait du bien d’exprimer ses émotions, et c’est pourquoi j’en parle régulièrement avec mes amis!



De quelle façon t’impliques-tu pour la Société de la SP?
En 5e secondaire, j’avais à mettre sur pied une activité dans le cadre d’un projet scolaire. J’ai opté pour un spectacle d’humour et de chant qui a eu lieu le 10 décembre 2011 et que j’ai moi-même animé pour amasser des fonds pour la SP. C’est à ce moment que mon implication auprès de la SP a réellement débuté. Près de 150 personnes étaient présentes à ce spectacle-bénéfice, ce qui nous a permis d’amasser la somme de 3 000 $. J’ai ensuite été bénévole pour la Marche de l’espoir ainsi que pour la Campagne de l’œillet SP au printemps dernier. J’ai vite compris que c’est en offrant notre aide de cette façon que l’on peut réellement changer les choses, et peut-être qu’un jour, cela nous permettra de trouver un remède.


As-tu d’autres projets de bénévolat?
Je prévois organiser à nouveau un événement, peut-être un petit tournoi de quilles ou encore un spectacle d’humour et de chant comme le précédent pour amasser des fonds pour la recherche sur la SP.


Pourquoi fais-tu du bénévolat?

Je fais du bénévolat car je me sens utile. J’ai réellement l’impression de poser des gestes qui ont un impact par rapport à la SP. Rencontrer d’autres personnes pour qui la SP fait partie intégrante de leur vie me donne le sourire et me pousse à continuer de donner du temps pour cette maladie.

Dans quel domaine d’études te diriges-tu?
Je me dirige en communication. Je dois avouer que le fait d’animer mon spectacle-bénéfice pour la SP m’a donné la piqûre!

Sais-tu ce que tu aimerais faire comme métier?

Mon rêve serait d’être actrice ou encore animatrice, mais qui sait, peut-être un jour je deviendrai porte-parole pour cette maladie qui me tient tant à cœur. Ces métiers m’intéressent grandement, car j’adore discuter avec les gens et partager avec eux informations et opinions.


Quels sont tes loisirs?
Je suis une fille plutôt occupée! Je joue au soccer, à la ringuette, au golf, au badminton et au flag-football. J’ai fait du théâtre et de l’improvisation aussi. Je joue également de la guitare, j’adore lire et chanter et je passe beaucoup de temps avec ma famille et mes amis.

As-tu un rêve?
Je n’en demande pas plus que de trouver un remède contre cette maladie qu’est la sclérose en plaques!

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2012