Cas vécus        

 

 

Sonia Carrière

 

La sclérose en plaques, c’est ma cause, celle qui me pousse à faire du bénévolat et à participer à des collectes de fonds. La SP s’est invitée dans ma vie il y a 40 ans, pendant mes études universitaires. Le diagnostic est tombé en 1980, à la suite de la naissance de ma fille Suzel. À ce moment-là, il n’existait aucun traitement… pas d’Internet… et je ne connaissais personne ayant la SP. Je devais prendre les choses en main, toute seule. Ma neurologue m’avait expliqué que j’amorçais une longue descente… J’étais jeune et insouciante… je ne l’ai pas crue.

L’an dernier, j’ai accepté de participer à une décalade pour recueillir des fonds pour la SP. Une décalade, ça consiste à monter sur le toit d’un immeuble et à descendre de là, face au sol, solidement attaché. Au départ, ça me faisait très peur, mais comme les craintes sont là pour être vaincues et pour nous aider à grandir, j’ai décidé de relever ce défi, avec ma fille Suzel et mon neveu Éric. Essayons une autre descente! Mon mari et nos deux autres enfants étaient là pour nous encourager, avec cinq membres de ma famille et une amie française, de passage au Québec.



J’avais fait beaucoup de visualisation pour me préparer à me laisser glisser dans le vide. Je me sentais prête. Pourtant, lorsque je me suis retrouvée assise sur le rebord du toit, j’ai eu beaucoup de difficulté à me motiver. Une petite voix intérieure me disait : « Vas-y. » Une autre lui répondait : « Non, ne bouge pas. » Après être restée « scotchée » au toit un long moment, je me suis dit que cette descente ne durerait que quelques dizaines de secondes, contrairement à la SP, qui est un contrat de longue durée. Je me suis mise en branle, très difficilement.

 



Et j’ai eu du plaisir. C’est vraiment plaisant, la décalade. Donc, mission accomplie! Je suis capable de relever des défis et de vaincre mes craintes. J’ai décidé de m’engager dans une grosse expédition. Je vais relever un autre défi de la Société de la SP : le Défi Groenland, à l’été 2016. Je sais maintenant que je peux prendre le taureau par les cornes. La SP ne me l’a-t-elle pas appris? Efforcez-vous, vous aussi, de relever des défis. Vous en sortirez toujours gagnants. Bon été!

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2015