Cas vécus        

 

 

Yury, 18 ans, Terrebonne

Salut!

Je me présente, je m’appelle Yury Sambale, j’ai 18 ans, je suis étudiant en sciences humaines (administration) au Collège de Bois-de-Boulogne.

Je suis sportif, passionné dans la vie, curieux et toujours ouvert à faire de nouvelles expériences parce que je suis convaincu que dans tout ce qui nous arrive dans la vie, il y a quelque chose à apprendre. Je me considère comme une personne optimiste qui voit rarement le mauvais côté des choses et si ça arrive, je ne reste pas longtemps sur ce point négatif.

Dans ma famille, nous sommes six : mon petit frère, mes trois sœurs, ma mère et moi. La personne qui est atteinte de la sclérose en plaques dans mes proches, c’est ma mère. Le jour où on a appris la nouvelle, ça a été un coup dur, mais avec le temps, on a su trouver des bons côtés à tout ça.



Au début, il faut avouer que c’était difficile, j’ai mis du temps à m’habituer à toutes les nouvelles tâches qui me tombaient sur le dos parce que forcément, il y avait plusieurs choses que ma mère ne pouvait plus faire.

Ça m’a pris quelques mois, mais j’ai appris à imposer mes limites et à accepter que je ne pouvais pas jouer le rôle du père de la maison. Par contre, je pouvais jouer mon rôle de fils et de frère parfaitement.

Maintenant, je m’aperçois que tout ça m’a permis de passer plus de temps avec ma famille et m’a appris à gérer mon temps entre les tâches à faire à la maison, l’école, le soccer et le travail.

Ce qui m’a permis de grandir à travers tout ça, c’est le fait que je me suis informé sur cette maladie pour savoir ce que ma mère vivait et que je n’ai jamais arrêté de me dire que peu importe ce qui m’arrive dans la vie, il n’y a rien qui m’empêchera d’être heureux.

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2011