Cas vécus        

 

Ma passion : l'étude de la nature
Benjamin, 12 ans, Lanoraie

 

Enfin le printemps, l'été et les vacances! Je vais pouvoir pratiquer des activités que j'aime. Cela peut être du vélo, du trampoline, mais surtout l'étude de la nature autour de moi. Je me passionne pour les insectes, araignées, grenouilles et toutes ces choses qui grouillent ou poussent dans les champs, les bois ou les cours d'eau.

Depuis que j'ai 4 ou 5 ans, toutes ces petites bestioles me fascinent. J'ai même pu mettre au service des autres tout ce que je savais lors du camp de vacances SP en 2007. Pendant nos promenades en forêt, j'ai essayé de transmettre ma passion.

Au cours des derniers étés, j'ai fait plusieurs projets où mes vedettes étaient des papillons. Ma sœur, mon frère et moi avons étudié la vie de chenilles qui deviennent papillons, que ce soient des monarques ou des machaons. Nous avons réussi à faire envoler des dizaines de papillons suite à leur éclosion. C'était vraiment passionnant. Nous avons eu plusieurs sortes de chenilles différentes. Il y a eu aussi les larves de libellules que je trouvais dans le fossé derrière ma maison. Elles se nourrissaient de jeunes têtards. Elles sont très voraces, et surtout, elles sont beaucoup moins jolies que la belle libellule que l'on voit au cours de l'été. C'est sûr que si je vous ai dit qu'il y avait des têtards dans notre fossé, c'est que j'en ai attrapés pour les regarder tranquillement devenir de belles grenouilles. Justement, ces temps-ci, nous entendons le chant des rainettes tous les matins et soirs. Elles sont surprenantes, car c'est assez fort pour nous réveiller quand l'été, nous dormons les fenêtres ouvertes.

Ce que j'aime aussi de cette passion, c'est qu'enfin, je peux la partager avec ma mère, qui a la sclérose en plaques. Elle, sa passion, c'est la photo. Moi, je trouve les insectes, les bestioles en tous genres, et maman en prend de belles photos en souvenir, ce qui nous permet de les remettre en liberté.

Chaque été, nous allons passer quelques jours dans les bois sur le bord d'un lac, et là, ma mère et moi, nous nous amusons avec chacun notre passion, mais nous pouvons le faire ensemble. Il y a plusieurs choses que ma mère ne fait plus avec nous, alors je profite de ces activités-là. 

L'an dernier, nous avons fait un après-midi que nous avons appelé « la chasse aux champignons québécois ». À notre grande surprise, nous avons trouvé

plus d'espèces que nous croyions. C'était passionnant! Si tout le monde prenait le temps de voir tout ce qui vit autour de nous, peut-être que l'environnement serait moins en danger!

Dans le mois d'avril, nous sommes allés deux fois au Jardin botanique voir les papillons en liberté. Il y avait des dizaines d'espèces de papillons de toutes les Amériques. C'était merveilleux de pouvoir les observer en toute liberté. Ma mère s'est aussi beaucoup

amusée avec son appareil photo. Nous avons partagé une très belle activité. Si vous aimez un peu les papillons, il faut que vous y alliez, vous pourrez apprendre beaucoup.

Essayez surtout de trouver quelque chose que vous pouvez faire avec votre parent sans trop le fatiguer!

 

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2009