Cas vécus        

 

Témoignage de Sarah Khouadja-Pichette

 

 

C’est le 17 février dernier, au mont de ski Chanteclerc de Sainte-Adèle, que s’est déroulée la 4e édition du Marathon de ski SP. Depuis déjà quatre années consécutives, des équipes se forment afin de dévaler les pentes au profit d’une cause qui leur tient à cœur : la sclérose en plaques. C’est durant cette journée remplie de plaisir que des dizaines d’équipes affrontent un défi de taille : effectuer 100 descentes en une journée!

Pour que cette journée riche en émotions soit un franc succès, elle doit être préparée des mois à l’avance. Et pour que rien ne soit oublié, il faut une équipe de bénévoles dévoués et travaillants. C’est là que j’interviens! Je fais partie du comité de recrutement, qui a pour but de rassembler des équipes pour le défi ainsi que de trouver des commanditaires pour l’événement.


C’est ma mère et mon père, Johanne Pichette et Jean-Guy Alepins, tous deux à la tête du comité organisateur, qui m’ont initiée à ma toute première expérience de bénévolat. J’ai décidé de m’impliquer à fond dans cet événement, car deux personnes dans mon entourage sont atteintes de la maladie : mon père et mon oncle. Cette année, 31 000 $ ont été amassés lors de cet événement.

Le fait de m’impliquer dans cette cause m’apporte une satisfaction intérieure indescriptible. J’ai vraiment l’impression d’ajouter une pièce au casse-tête de la recherche sur la sclérose en plaques, et qui sait? Peut-être qu’un jour, suite aux nombreux efforts des bénévoles et des donateurs, on pourra finalement compléter ce casse-tête.

Sarah Khouadja-Pichette, 21 ans

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2007