Cas vécus        

 

Un camp de vacances marquant

J'ai eu l'idée d'aller au camp parce que ma mère m'en a parlé, et cela m'intéressait beaucoup de rencontrer d'autres personnes qui vivaient la même situation que moi, et d’apprendre des choses sur la maladie.

La semaine au camp s'est très bien passée. J'ai adoré toutes les activités. C'était très intéressant de voir que d'autres personnes vivaient la même chose que moi.

Le camp SP m'a beaucoup aidée à apprendre sur la maladie. J'ai fait connaissance de personnes extraordinaires qui sont devenues de très bonnes amies. Ça m'a fait énormément de bien de partager ce que je ressentais avec des filles qui vivaient la même chose que moi.

Depuis mon retour du camp, j'ai « chatté » souvent avec les amies que je me suis fait là-bas. Elles viennent de très loin, comme Chibougamau, Rouyn-Noranda, et aussi Shawinigan, Brossard et Sorel. On s'est parlé au téléphone et, ma sœur jumelle et moi, on a revu deux de nos amies au congrès.

Ma deuxième « jumelle », qui habite à Shawinigan, c'est une des filles du groupe au camp. Elle planifie de faire un party cet été chez elle avec toute la gang!

Rachel, 13 ans, Saint-Hubert


 

© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2008

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2007