Espace info        

 

Sources informations fiables

De nos jours, nous avons accès très facilement à de nombreuses sources d’information : la télé, les sites internet, les journaux, les livres, les médias sociaux, etc. En fait, il n’a jamais été aussi facile d’obtenir de l’information sur des sujets précis, et la SP ne fait pas exception. En effet, on peut, d’un clic de souris, trouver toutes sortes de données sur cette maladie. Le revers de la médaille est qu’il y a plusieurs pièges.

La SP est une maladie qui comporte une part d’inconnu. Par exemple, on ne sait pas précisément quelle est la cause de la SP. Lorsqu’on n’a pas de réponse précise à une question, ça ouvre la porte à toutes sortes de théories et d’opinions.

L’Internet est un outil précieux qui fournit une myriade de renseignements fiables, mais aussi beaucoup d’information douteuse. Il faut donc savoir reconnaître une source sérieuse. Lorsqu’on trouve une information, on peut se poser les questions suivantes : Est-ce une opinion personnelle ou un fait? La personne qui a écrit l’article a-t-elle une formation médicale? Quand l’information a-t-elle été publiée? Cette information est-elle encore d’actualité?

Sources d’information les plus courantes sur la SP


Neurologues, médecins, infirmières : Les professionnels de la santé ne savent pas tout, mais ils donnent de l’information fiable et à jour. Ils peuvent aussi donner des renseignements précis sur l’état de santé d’une personne et l’aider à prendre des décisions notamment sur les médicaments.


Société canadienne de la SP : Les employés de la Société de la SP ne donnent pas de conseils médicaux, mais ils peuvent donner de l’information générale sur la SP, les médicaments, la recherche et sur d’autres sujets importants comme les assurances et l’emploi. On trouve aussi sur le site Internet de la Société de la SP des vidéos, des brochures et des communiqués qui sont fiables parce qu’ils ont tous été révisés par un professionnel de la santé hautement qualifié.

Sites Web du gouvernement : Ils sont fiables et à jour et renseignent sur des sujets précis comme le remboursement des médicaments.

Télévision, radio, journaux : Les émissions de télé et de radio ainsi que les articles de journaux sont brefs et manquent souvent de précision. Certains journalistes scientifiques font un bon travail de recherche, alors que d’autres se contentent de faire des annonces qui ont pour but d’attirer l’attention des gens.

Livres : Les livres sur la santé ne sont pas toujours à jour, car il est trop coûteux de les imprimer chaque fois qu’il y a un changement (lorsqu’un nouveau médicament arrive sur le marché, par exemple).

Il faut faire preuve de prudence à l’égard des solutions et des remèdes parfaits ainsi que des produits qui prétendent guérir toutes les maladies. Un médicament ne peut pas être la solution à tous les problèmes de santé. De plus, ce n’est pas tout le monde qui répond de la même façon à un médicament.

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2014