Mieux vivre avec la SP       

 

Aider les autres en s'aidant soi-même

Le diagnostic de sclérose en plaques peut amener des changements dans la vie familiale. Les membres de la famille vont essayer de supporter la personne qui vient d’apprendre qu’elle a la SP. Ils vont aussi l’aider au besoin par la suite, lors des poussées, par exemple. Il ne faut pas oublier que l’entourage doit aussi s’adapter et peut avoir besoin d’être soutenu.

Avoir un parent qui a la SP n’est pas toujours facile. Cependant, beaucoup de jeunes nous disent avoir appris avec le temps à s’adapter à la maladie de leur parent. Ils nous disent aussi qu’il y a des moments difficiles, mais qu’ils ont une belle vie de famille. En effet, une fois que tous se sont adaptés à la nouvelle situation, il est tout à fait possible de retrouver un équilibre à la maison.

La SP ne change pas les sentiments que les membres de la famille éprouvent les uns pour les autres. Par contre, à la suite du diagnostic, tes parents peuvent te sembler moins disponibles parce qu’ils sont ébranlés par la nouvelle.

Le soutien apporté à une personne qui a la SP par ses proches est très important. Tes parents apprécient sûrement beaucoup l’aide que tu leur apportes et ils t’aiment pour ce que tu es. Même si vous n’êtes pas d’accord sur les tâches ménagères, par exemple, cela ne change pas les sentiments qu’ils ont à ton égard. Ils espèrent que tu sois heureux et que tu profites de ta vie de jeune, ce qui veut dire avoir du temps pour toi, pour tes devoirs et pour tes amis. Cela est possible, et ce, tout en supportant ton parent qui a la sclérose en plaques.

Voici quelques trucs pour aider ton parent tout en prenant soin de toi :

  • Identifier des personnes à qui tu peux te confier en cas de besoin;
  • Parler de tes difficultés et poser tes questions à tes parents;
  • Faire un calendrier pour bien partager les tâches de chacun des membres de la famille;
  • Te changer les idées en faisant des activités agréables. Il te sera ensuite plus facile de te consacrer à tes tâches;
  • Toujours te réserver le droit de demander de l’aide : tout le monde y a droit!

Tu ne devrais jamais te sentir coupable de faire des activités quand c’était prévu. Lorsque tu t’amuses, ça ne veut pas dire que tu laisses tomber ton parent qui a la SP.

Tes parents ont leurs rôles à jouer (prendre soin des enfants, tenir la maison, etc.) et tu as le tien (réussir à l’école, t’amuser avec tes amis, etc.). N’oublie pas que le fait d’avoir une personne qui a une maladie dans la famille ne veut pas dire que tes besoins ne sont pas importants. Il faut trouver un équilibre entre l’aide que tu peux apporter et ta propre vie.

 

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2009