Mieux vivre avec la SP       

Le regard des autres

Te sens-tu gêné parfois dans les lieux publics à cause des symptômes de ton parent?


Les gens ne savent pas nécessairement qu’il a la SP et peuvent ne pas comprendre pourquoi il a des symptômes ou pourquoi il utilise une aide technique.

Ne te sens pas coupable si tu es gêné parfois à cause de la sclérose en plaques. Donne-toi le temps de t’habituer à ce genre de situation. Peut-être que tu penses que ton parent est différent, mais rappelle-toi que tout le monde est différent!


En tout temps, si une personne te pose des questions auxquelles tu n’as pas le goût de répondre, tu as le droit de le lui dire... poliment, bien sûr!


Par exemple, si des amis à l’école te demandent pourquoi ton parent ne participe plus aux sorties après l’école, tu peux
répondre que ce n’est pas possible pour le moment. Tu pourras expliquer pourquoi plus tard, quand tu te sentiras prêt.

Si tu sens qu’une personne vous regarde avec insistance, dis-lui bonjour et fais-lui le plus beau des sourires : elle n’aura pas le choix d’y répondre! Tu peux aussi lui demander si elle a besoin d’aide! Elle sera sûrement très surprise!

Quand on veut se faire accepter tel que nous sommes, il faut d’abord s’accepter soimême. Si les gens voient que tu as l’air à l’aise avec ton parent, ils vont vous porter moins d’attention.

La première chose qu’on remarque chez une personne est souvent… son humeur! Si tu es joyeux, c’est ce que les gens verront.

Est-ce que tu te sens embarrassé quand tes

amis viennent à la maison ou qu’ils posent des questions à propos de ton parent? Pourquoi ne pas organiser une heure de discussion avec tes parents et tes amis? Tu auras bientôt informé tout ton entourage! Tu peux aussi faire une présentation à ta classe ou demander à ton professeur d’en parler.


Voici une petite anecdote :
« Jean-Luc Lemire, âgé de sept ans, se rendà la patinoire pour la première fois avec son père Rick, qui a apporté son triporteur. Rick lui conseille de se tenir sur le guidon pour l’aider à patiner. Pendant leur petite leçon, les gens leur

lancent des regards curieux. Intrigué, Jean-Luc demande : « Papa, pourquoi tout le monde nous regarde? » Rick répond : « Parce que nous sommes les meilleurs! »

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2007