Espace info        

 

En équipe comme au hockey!

 

Neurologues, infirmiers, ergothérapeutes, physiothérapeutes, radiologues, médecins, pharmaciens, psychologues, urologues, ophtalmologistes et kinésiologues forment l’équipe de professionnels de la santé et des services sociaux qui interviennent le plus souvent auprès des personnes ayant la SP afin d’aider ces dernières à mieux composer avec la maladie.

 



Chacun a sa place au sein de cette équipe, tout comme les joueurs d’une équipe de hockey. Par exemple, lorsque le médecin de famille examine une personne qui éprouve des symptômes neurologiques typiques de la sclérose en plaques, la plupart du temps, il « fait une passe » au neurologue (qui travaille, autant que possible, dans une clinique de SP). Ce dernier poursuit le travail d’investigation pour vérifier si la personne présente bel et bien un problème de santé, et s’il y a lieu, poser un diagnostic et offrir le bon traitement.

Par la suite, c’est souvent l’infirmière coordonnatrice de la clinique de SP qui prend le relais.. Elle s’assure que son patient puisse commencer le traitement prescrit par le neurologue, au besoin, et elle évalue avec lui s’il y a des symptômes qui nuisent à sa qualité de vie. Elle peut aussi l’aider à obtenir une canne ou encore une vignette de stationnement. Lorsque la personne quitte la clinique de SP avec, en main, une ou plusieurs ordonnances, elle rend visite au pharmacien.

Au fil du temps, d’autres joueurs peuvent entrer en jeu. Par exemple, si une personne, à la suite d’une poussée, éprouve des troubles visuels, l’ophtalmologiste peut l’aider. Le physiothérapeute, quant à lui, peut intervenir en cas de perte de mobilité. Il s’assurera, par exemple, que le fauteuil roulant répond de façon optimale aux besoins. L’ergothérapeute peut offrir son soutien pour la gestion de l’énergie et suggérer des adaptations pour la maison, si nécessaire.

Une équipe est un groupe de personnes ayant le même but ou devant accomplir un travail commun. L’objectif d’une équipe de professionnels de la santé est d’optimiser la qualité de vie des patients. Pour y arriver, chacun des membres qui la composent s’en tient à son rôle; un physiothérapeute ne fait pas d’examen de la vue, et un ophtalmologiste ne propose pas de programme d’exercices personnalisés. C’est comme au hockey : le gardien de but ne quitte pas son poste pour tenter de compter un but!

Il est très important pour une personne atteinte de SP d’être entourée d’une équipe gagnante et de trouver des professionnels avec lesquels elle aura un bon lien et avec qui elle se sentira à l’aise de se confier. Enfin, et par-dessus tout, n’oublions pas que le joueur le plus important de l’équipe, c’est la personne qui a la SP!

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2016