Espace info        

 

Le métier de radiologiste

Le médecin spécialiste en radiologie prend des photos de l’intérieur du corps humain à l’aide de différents appareils : les rayons X, l'échographie et l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Ces photos sont souvent nécessaires pour poser un diagnostic. Le radiologiste est un consultant médical qui répond aux questions soumises par d'autres médecins, généralistes et spécialistes.

Pour pratiquer cette profession, il faut d’abord terminer des études en médecine générale et faire quatre ans d’études spécialisées en radiologie. Le radiologiste est entouré d’une équipe composée de techniciens en radiologie qui effectuent des examens, comme une radiographie des os (lors d’une fracture, par exemple), et de physiciens médicaux qui sont responsables du bon fonctionnement

des appareils radiologiques et de la sécurité reliée à leur utilisation.

Il y a plusieurs techniques de radiologie disponibles pour obtenir des images de notre corps. Les radiologistes utilisent depuis longtemps les rayons X, qui laissent une image de notre corps sur un film. En ajoutant l’ordinateur aux rayons X, on obtient la tomodensitométrie, qui permet d’obtenir des images de l’intérieur du corps humain par tranches.

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) utilise un champ magnétique très puissant, qui, avec l’aide d’ondes radio, produit des signaux qui sont transformés en images par un ordinateur. Cette technologie est souvent utilisée pour diagnostiquer la sclérose en plaques et observer les lésions causées par cette maladie.

Dans la recherche en SP, l’IRM permet d’observer si un traitement réduit l’activité de la maladie. Pour ce faire, on utilise souvent un produit de contraste (le gadolinium), qui, injecté dans le corps, permet de voir si les lésions sont récentes. Ainsi, on peut comparer les nouvelles lésions aux anciennes et juger de l’activité ou de l’intensité de la maladie.

Voilà donc un métier qui sait conjuguer technologie, médecine et esprit d’observation pour faire en sorte d’identifier plusieurs problèmes de santé.

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2009