Espace info        

Le métier de neurologue

Le neurologue est un médecin spécialiste des maladies du système nerveux central (le cerveau et la moelle épinière) et du système nerveux périphérique (les nerfs). En plus d’identifier et de traiter les maladies de ses patients, il doit aussi s’impliquer dans tous les aspects de leur vie : travail, santé mentale, aides techniques, exercices, alimentation, etc. Les tâches du neurologue sont variées : soins aux patients, enseignement, recherche scientifique, expertise médicale et travail en laboratoire.


Pratiquer ce métier représente un défi de taille car il faut avoir beaucoup de connaissances. Le neurologue peut être amené à s’occuper de bon nombre de maladies : accident vasculaire cérébral, certaines formes de cancer, méningite, encéphalite, alzheimer, parkinson, ataxie de Friedreich, dystrophie musculaire, épilepsie, migraine, sclérose en plaques, etc.

Le neurologue rencontre habituellement des patients de tout âge, du nouveau-né jusqu’à la personne âgée. Certains sont en bonne santé et ont de légers symptômes, tandis que d’autres ont des maladies chroniques plus graves.

Son horaire de travail est variable et il peut avoir à se déplacer (hôpital, salle d’urgence, cabinet privé, université, etc.). Le travail de neurologue nécessite un minimum d’équipements techniques; il pratique donc la plupart du temps dans les grandes villes.

Avant d’entreprendre la formation en neurologie, il faut avoir complété un cours de médecine qui lui-même exige plusieurs années d’études universitaires. Pour obtenir le titre de neurologue, il faut avoir complété un programme de 60 mois de formation, qui comprend : 12 mois de stage dans un domaine en lien avec la neurologie, 12 mois de stage en médecine interne ou en pédiatrie, 24 mois de stage en neurologie et 12 mois de stage dont le contenu est déterminé par le programme universitaire. Cette formation est offerte par 4 facultés de médecine au Québec, soit à l’Université de Montréal, à l’Université McGill, à l’Université Laval et à l’Université de Sherbrooke.

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2007