Espace info        

 

Le métier de préposé aux bénéficiaires

Le rôle des préposés aux bénéficiaires est de fournir des soins de base et de veiller au confort des personnes malades ou en perte d’autonomie. Ils donnent des soins dans les hôpitaux en collaboration avec les infirmières et les médecins, ou encore, ils fournissent du soutien directement à domicile.

Lorsqu’une personne qui a la SP fait une poussée, il arrive parfois qu’elle doive demander l’aide du CLSC. Après évaluation, on peut décider qu’un préposé aux bénéficiaires la visitera un certain nombre de fois par semaine pour un certain nombre d’heures. Le préposé fera tout ce qu’il peut pour qu’elle se remette de sa poussée le plus vite possible. Il l’aidera à choisir son menu et à manger au besoin. Il veillera aussi à ce qu’elle se déplace de façon sécuritaire dans la maison. Au besoin, il l’aidera à se coiffer, à aller à la salle de bain et à mettre ses vêtements. Bref, il répondra à ses besoins de la personne. Ils ont aussi d’autres tâches très importantes : écouter, remonter le moral, rassurer et donner confiance.

Dans les hôpitaux, le préposé a énormément de responsabilités. En plus des tâches mentionnées ci-dessus, il peut poser des gestes à la demande d’un médecin : faire des massages, mesurer la tension artérielle, prendre la température et le pouls, s’assurer que la personne boive suffisamment, observer son état de santé général, contrôler et noter dans son dossier les soins administrés et effectuer d'autres tâches selon les instructions.

Il y a aussi d’autres milieux de travail où l’on rencontre des préposés : centre de personnes âgées, centre de réadaptation, maison de santé, etc. En fait, partout où l’on donne des soins de santé.

Il faut vraiment aimer beaucoup les gens pour être un bon préposé aux bénéficiaires. Les qualités requises sont le dévouement, le sens des responsabilités, la grande capacité d’écoute, de respect et de compassion, la patience, l’esprit d’équipe, le bon jugement et le sens de l’organisation. Il faut aussi être soi-même en bonne santé, avoir reçu tous ses vaccins et être fort et résistant autant physiquement qu’émotionnellement.

Pour pratiquer ce métier, on doit avoir complété un diplôme d’études professionnelles. Plusieurs écoles offrent cette formation, dont la durée est habituellement de quelques mois. Elle comporte des cours en classe et aussi des stages dans plusieurs milieux de travail. La grande majorité des diplômés trouvent très rapidement un travail. Ils savent notamment donner les premiers soins et peuvent intervenir lorsqu’une personne s’étouffe avec de la nourriture. Comme il y a de plus en plus de personnes âgées, les préposés seront très populaires dans les prochaines années!

 

© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2008

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2007