Tout sur la SP       

 

Les bons côtés de la SP

Il n'y a pas que des inconvénients au fait qu'un de tes parents ait la SP. La SP te fait vivre différentes expériences qui peuvent t’aider à grandir. En voici quelques exemples.

L’autonomie
Tu t’occupes probablement de tâches comme le ménage, la vaisselle, la cuisine, le lavage ou autres. Tu en fais peut-être plus que les autres amis de ton âge et c’est tout à ton honneur. Avoir des responsabilités, ça permet d’apprendre à être débrouillard et à devenir autonome plus rapidement.

« Je me sens plus indépendant vu que je fais plus de choses par moi-même. » Nicolas

Les liens avec la famille
Quand quelqu’un dans la famille devient malade, il se peut qu’il y ait plus d’entraide et de partage qu’avant et que cela rapproche les membres de la famille.

En plus, si ton parent est à la maison, tu as peut-être la chance de passer plus de temps avec lui.

« Beaucoup de mes amis retrouvent une maison vide après l'école. Je suis heureuse que ma mère soit là quand je rentre chez moi. J'ai toujours beaucoup de choses à lui raconter sur ma journée. En plus, elle est bonne pour m'aider à régler mes problèmes. » Marie
« J’aime mieux avoir un père malade qui est présent que d’avoir un père en santé, mais qui n’est jamais là, toujours préoccupé par son travail ». Mégane

Sentiment d'importance
Le fait d'avoir des responsabilités peut aussi t’aider à réaliser le rôle important que tu joues au sein de ta famille.

On te fait confiance, on te donne des tâches à accomplir et, sans toi, la vie familiale ne serait pas la même.

Capacité à venir en aide aux autres
Le fait de voir ton parent vivre avec la SP peut également devenir une source de motivation pour toi et t’incitera peut-être à aider les autres.

Beaucoup d'enfants de personnes ayant la SP se dirigent vers la médecine, l'éducation, la recherche ou le travail social, des domaines très utiles qui servent à améliorer la vie des autres.

« Je voudrais devenir psychologue, aller en appartement et réussir ma vie. » Noémie

« Il ne faut jamais baisser les bras! Il faut garder confiance en soi, un sourire au visage, un pied en avant et le cœur plein d’espoir! » Camille

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2013