Tout sur la SP        

 

Quelle est la cause de la SP?

 

Tu te demandes sûrement pourquoi ton parent a la sclérose en plaques. C’est une question que beaucoup de personnes ayant la SP et leurs proches se posent.

On ne connaît malheureusement pas encore la réponse. Les études effectuées à ce jour laissent croire qu’il n’y a pas

qu’une seule cause à la SP, mais que plusieurs facteurs seraient à l’origine de cette maladie.

L’environnement

- de soleil = + de cas de SP?

Plus on s’éloigne de l’équateur (la ligne imaginaire séparant la terre en deux), plus l’ensoleillement varie au cours de l’année. Au Canada, la durée d’ensoleillement est réduite en hiver.

Des chercheurs ont observé que chez une grande partie de la population qui vit dans les pays éloignés de l’équateur, le taux de vitamine D dans le corps diminue pendant l’hiver. En fait, exposer notre peau au soleil est la meilleure façon de combler nos besoins en vitamine D. Or, des études ont démontré que la SP est très présente dans les pays éloignés de l’équateur.

La réduction du taux de vitamine D dans le corps aurait-elle un lien avec la SP? Les chercheurs croient que oui, et les études se poursuivent dans ce domaine.

 

Virus


Un virus responsable de la SP?

Notre système immunitaire a pour fonction de reconnaître les virus, de les détruire et de se souvenir de la façon dont il doit les combattre.

Toutefois, chez les personnes atteintes de SP, le système immunitaire s’attaque à la myéline (la gaine protectrice des nerfs), plutôt qu’à un virus, comme si lors d’un de ses combats contre les virus, le système immunitaire s’était déréglé et avait gardé en mémoire les mauvaises données.

Les chercheurs ont scruté plusieurs virus pour savoir si cette hypothèse était valable. Le virus qui a été le plus étudié dans les dernières années est le virus Epstein-Barr, à l’origine de la mononucléose. On ne sait toujours pas s’il y a vraiment un lien entre la SP et ce virus, mais la recherche continue.

Génétique

Bien que la SP ne soit pas héréditaire, la personne dont un membre de la famille au premier degré (parent, frère ou sœur) est atteint de cette maladie présente un risque un tout petit peu plus élevé d’avoir la SP que la population en général.

Des études ont révélé la présence de certains gènes dans les populations où le nombre de cas SP est le plus élevé.

Des facteurs génétiques communs à certaines familles comptant plusieurs personnes atteintes de SP ont également été découverts.


On croit par ailleurs que la SP se manifesterait chez des personnes ayant une prédisposition génétique à réagir à certains agents infectieux présents dans l’environnement, quand elles y sont exposées.

Immunologie

La SP est considérée comme une maladie auto-immune, c’est-à-dire qu’on croit qu’elle serait causée par une réaction immunitaire anormale de l’organisme dirigée contre le système nerveux central (constitué du cerveau et de la moelle épinière).

Myéline saine
Myéline attaquée par les lymphocytes T


La majorité des gènes impliqués dans la SP sont reliés au système immunitaire, et plus particulièrement à la fonction des lymphocytes T. On sait aussi que les lymphocytes participent à l’attaque dirigée contre la myéline dans le contexte de la SP.

On ne connaît cependant pas encore tous les coupables, mais la recherche avance.

Habitudes de vie


Tabagisme, alimentation, activité physique

Même si elles ne sont pas considérées comme des causes de la SP, certaines habitudes de vie peuvent nuire aux personnes ayant la SP.

Le tabagisme, l’inactivité physique et une alimentation trop riche en sel sont des

facteurs de risque. Il est donc important d’adopter des habitudes de vie saines.




Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2018