Tout sur la SP        

 

 

La médecine douce et la SP

La médecine douce repose sur des méthodes différentes de celles de la médecine traditionnelle : acupuncture, naturopathie, massothérapie, hypnothérapie, etc. La médecine douce peut améliorer la qualité de vie, mais il faut prendre des précautions à son égard et demander l’avis d’un professionnel de la santé avant d’en faire l’essai.

Massothérapie
La massothérapie est l’une des plus anciennes thérapies employées contre les douleurs physiques. Elle consiste en des manœuvres effectuées avec les mains. Les soins en massothérapie peuvent faire appel à plusieurs techniques dont les objectifs sont principalement la relaxation des muscles et la détente. Le massage agit également sur la peau, les tendons et les ligaments, et vise tant le bien-être physique que psychologique du patient. Le massage permet de prendre conscience des tensions dans le corps, lesquelles peuvent résulter de conflits, du stress, de la fatigue, d’une mauvaise posture, etc.

Acupuncture
L’acupuncture est l’une des méthodes de la médecine traditionnelle chinoise et est utilisée depuis 5 000 ans. Elle consiste à insérer de fines aiguilles en acier inoxydable dans différentes parties du corps. Les praticiens choisissent des points selon les symptômes présentés pour rétablir un équilibre dans le corps. Au Québec, les acupuncteurs doivent appartenir à l'Ordre des acupuncteurs du Québec et avoir obtenu leur diplôme dans un établissement reconnu.

Naturopathie
La naturopathie se base sur les processus naturels de guérison. Elle vise à favoriser le meilleur état de santé possible grâce à de bonnes habitudes de vie : bien manger, arrêter de fumer, faire de l’exercice, etc. Le naturopathe traite l'énergie vitale de son patient, car il croit que celle-ci peut décliner progressivement avec l’âge, notamment à cause de mauvaises habitudes de vie, de la pollution, du stress, etc.

Hypnothérapie
L’hypnothérapie peut aider à faire face aux difficultés de la vie et comprend diverses techniques : visualisation, relaxation, suggestions, etc. Sous hypnose, l’état de conscience est modifié et devient comparable à un état de sommeil. L’esprit est détendu, quasiment endormi. Le thérapeute peut alors avoir accès à des souvenirs cachés et aux ressources profondes de l'inconscient. Il peut aussi modifier les façons de penser de son patient en utilisant la suggestion. Prenons l’exemple d’une personne qui aurait peur des araignées; sous hypnose, le thérapeute lui répéterait que les araignées ne sont pas dangereuses pour elle afin de l’aider à maîtriser cette phobie. Chacun possède une capacité naturelle de réponse à l'hypnose. On peut même pratiquer l’autohypnose, notamment pour amener l’esprit ailleurs lorsqu’on ressent de la douleur.

Il existe bien d’autres techniques qui peuvent compléter la médecine traditionnelle. C’est à chacun de voir celles qui peuvent lui apporter des bienfaits.

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2007