Tout sur la SP       

 

Pourquoi ne voit-on pas les plaques chez les personnes ayant la SP?

Lorsque l’on utilise le mot « plaques » en SP, on ne parle pas de plaques sur la peau, mais plutôt de lésions sur la myéline. Puisque ces lésions sont à l’intérieur du cerveau et de la moelle épinière, il est impossible de les observer à l’œil nu.

Il a fallu attendre l’arrivée de l’imagerie par résonance magnétique pour que l’on puisse avoir « une fenêtre » qui permette d’avoir une image du cerveau et des problèmes qui peuvent y survenir. Même avec cet appareil très perfectionné, on ne voit pas vraiment les plaques, mais plutôt une différence dans la densité des tissus du cerveau. Lors d’un balayage lent de l’IRM, l’eau et les lésions de SP deviennent brillantes et faciles à distinguer des autres tissus du cerveau. Plus il y a de points lumineux, plus il y a de lésions. Les photos prises lors de cet examen sont très utiles pour le diagnostic de la SP.

Une dernière notion à retenir : le nombre de plaques n’indique pas l’intensité ou la quantité de symptômes qu’une personne peut ressentir. Il arrive souvent que des plaques ne causent pas de symptômes. On les appelle alors « des lésions silencieuses

Cliché IRM normal
Cliché IRM d’une personne atteinte de SP. Les flèches indiquent les lésions



 

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2011