Tout sur la SP        

 

Comment ma mère se sent-elle quand elle a une poussée?

Lorsqu’une personne a une poussée, de nouveaux symptômes peuvent apparaître, d’anciens symptômes peuvent revenir ou ceux déjà présents peuvent s’aggraver. Très souvent, la poussée s’installe de façon graduelle. La personne a donc le temps de sentir que ça s’en vient. Elle peut alors ralentir le rythme et se reposer davantage. Avec le temps, on apprend à reconnaître plus rapidement les signes d’une poussée.

Il est difficile de dire comment une personne se sent exactement puisque les poussées se présentent différemment pour chaque personne. Les symptômes et leur intensité varient également d’une poussée à l’autre.

L’arrivée d’une poussée peut faire vivre différentes émotions. Une poussée n’est jamais une bonne nouvelle, alors, la personne qui la vit peut ressentir de la peine, être déçue ou en colère contre la maladie qui se manifeste de nouveau. Elle peut aussi causer des inquiétudes et des peurs et soulever des questions : cette poussée durera-t-elle longtemps? Les symptômes vont-ils s’aggraver? Vais-je me rétablir complètement de cette poussée?

Chaque personne est différente et a sa propre personnalité. Les réactions lors d’une poussée varient également. Tu as toi aussi le droit d’avoir tes propres réactions. Tu as le droit d’être triste ou en colère contre cette poussée. Toutes les réactions sont normales et changent avec le temps. Il n’y a pas de « bons » ni de « mauvais » sentiments, et chaque personne réagit à sa manière.

En période de poussée, on peut être plus sensible et être plus fatigué qu’à l’habitude. Peut-être l’as-tu remarqué chez ton parent? Une chose est certaine, ton parent préférerait être en forme et passer du temps avec toi plutôt que d’être en poussée. Il est toutefois préférable qu’il se repose s’il en a besoin pour retrouver la forme le plus vite possible.

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2013