Tout sur la SP      

FAQ       

   

N’oublie pas! Tu peux trouver la définition des mots que tu ne connais pas dans le glossaire.

  1. Qu’est-ce que la sclérose en plaques?
  2. Qu’est-ce que la myéline?
  3. Qu’est-ce que l’influx nerveux?
  4. Quels sont les symptômes de la SP?
  5. Qu’est-ce qui provoque l’apparition des symptômes de SP?
  6. Qu'arrive-t-il après le diagnostic de SP? À quoi dont-on s'attendre?
  7. Quelles sont les principales formes de SP?
  8. Qu’est-ce qu’une poussée?
  9. Qu’est-ce qui cause la SP?
  10. La SP est-elle héréditaire (se transmet-elle de parent à enfant)?
  11. Qu’est-ce que le système immunitaire?
  12. La SP est-elle contagieuse?
  13. Qui est atteint de sclérose en plaques?
  14. Les enfants ont-ils la SP?
  15. Combien de personnes sont atteintes de SP?
  16. Est-ce qu’on peut mourir de la SP?
  17. Existe-t-il des traitements pour la SP?
  18. Est-ce qu’il y a beaucoup de recherche sur la SP?

 

1- Qu’est-ce que la sclérose en plaques?

La SP est une maladie du système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Elle s’attaque à la myéline (enveloppe blanche des nerfs) à différents endroits. Le mot « sclérose » veut dire durcissement ou cicatrice, et « en plaques » signifie que des lésions ressemblant à des plaques peuvent se retrouver un peu partout dans le système nerveux central. La SP est imprévisible, c’est-à-dire qu’au début de la maladie, on ne peut pas prédire sa gravité ni son évolution et on ne sait pas quels symptômes la personne aura. De plus, les symptômes et l’évolution de la SP sont différents d’une personne à l’autre.

2- Qu’est-ce que la myéline?
La myéline est la gaine blanchâtre qui entoure les nerfs. Elle permet aux messages du cerveau de voyager partout dans le corps. Lorsque la myéline est abîmée, les messages sont ralentis ou bloqués et les symptômes apparaissent.

3- Qu’est-ce que l’influx nerveux?
On appelle influx nerveux les messages qui voyagent partout dans le corps. Ils partent du cerveau, circulent dans la moelle épinière, puis dans les nerfs.

4- Quels sont les symptômes de la SP?
Les symptômes de la SP sont imprévisibles et varient beaucoup d’une personne à l’autre. Voici la liste des symptômes qui peuvent survenir : grande fatigue, troubles de l’équilibre, spasticité, faiblesse dans les bras et les jambes, pertes de sensibilité, troubles de la vue (vue double ou brouillée), problèmes d’élocution (difficulté à parler) et de déglutition (difficulté à avaler), constipation, incontinence, troubles de la mémoire. Les symptômes de SP peuvent diminuer ou disparaître dans les périodes de rémission.

5- Qu’est-ce qui provoque l’apparition des symptômes?
On peut comparer le cerveau à un ordinateur qui envoie des messages dans tout le corps par la moelle épinière, puis par les nerfs. La SP s’attaque à la myéline (enveloppe des nerfs) à différents endroits, causant ainsi des « lésions », qu’on appelle aussi des « plaques ». Les messages du cerveau sont bloqués ou ralentis par les lésions. Les symptômes varient selon l’endroit où sont situées les lésions.

6- Qu'arrive-t-il après le diagnostic de SP? À quoi dont-on s'attendre?
Il est très difficile de prédire l’évolution de la SP parce que les symptômes varient énormément d’une personne à l’autre, tout comme l’évolution et la gravité de la SP. Aussi, les personnes ne répondent pas toutes de la même façon à la médication.

7- Quelles sont les principales formes de SP?

SP cyclique (ou poussées-rémissions). Lorsqu’une personne est atteinte de SP cyclique, il y a des périodes où elle présente des symptômes (poussées), et d’autres où les symptômes disparaissent ou diminuent (rémissions). C'est la forme de SP la plus courante.


SP progressive secondaire. Les personnes atteintes de SP progressive secondaire ont d’abord eu une SP cyclique. On dit alors que la SP a évolué. Les personnes atteintes de SP progressive secondaire n’ont plus de poussées ni de rémissions, mais les symptômes sont toujours là, et ils peuvent s'aggraver. Il peut aussi arriver que d'autres symptômes apparaissent.


SP progressive primaire
. Les personnes atteintes de SP progressive primaire n’ont pas eu la SP cyclique ni la SP progressive secondaire. Leurs symptômes apparaissent dès le début de la maladie et ils peuvent s'aggraver. Il peut aussi arriver que d'autres symptômes apparaissent.


8- Qu’est-ce qu’une poussée de SP?
Une poussée de SP correspond à une période d’au moins 24 heures durant laquelle de nouveaux symptômes apparaissent ou d'anciens symptômes réapparaissent. Une poussée dure généralement de deux à trois semaines. Certains l’appellent aussi « crise » ou « attaque ».

9- Qu’est-ce qui cause la SP?
On ne connaît pas encore les causes de la SP. Il s’agirait d’une maladie auto-immune, c’est-à-dire que le système immunitaire s’attaquerait à la myéline. Certaines études montrent que la SP pourrait être déclenchée par un virus chez des personnes prédisposées génétiquement à la SP. Les chercheurs essaient de comprendre pourquoi la SP est très présente dans certaines familles.

10- La SP est-elle héréditaire (se transmet-elle de parent à enfant)?
Dans certaines familles, on trouve plus d’une personne ayant la SP, mais c’est plutôt rare. Le risque de SP est légèrement plus élevé chez une personne dont un parent a la SP que dans le reste de la population. Il faut cependant retenir que le risque est faible et qu’il y a quand même de 95 à 97 % de chances de ne PAS avoir la SP.

11- Qu’est-ce que le système immunitaire?
Il s’agit de l’ensemble des moyens de défense qui protègent l’organisme contre l’invasion de corps étrangers (virus, bactérie, etc.). On croit que lorsqu’une personne a la sclérose en plaques, le système immunitaire serait déréglé et qu’il s’attaquerait à la myéline.

12- La SP est-elle contagieuse?
Non, la SP ne s’attrape pas dans l’air ou par une poignée de main. Ce n’est pas une maladie comme la varicelle. On peut faire des câlins, se prendre par la main ou boire dans le même verre sans craindre de l’attraper.

13- Qui est atteint de sclérose en plaques?
La SP frappe le plus souvent de jeunes adultes (hommes et femmes) âgés de 15 à 40 ans. Il y a 4 fois plus de femmes que d’hommes qui ont la SP.

14- Les enfants ont-ils la SP?
Au Canada, environ une personne sur 500 à une personne sur 1000 a la sclérose en plaques. La plupart sont des adultes; il est rare que des enfants aient la SP.

15- Combien de personnes sont atteintes de SP?
On estime qu’il y a 20 000 personnes atteintes de SP au Québec et 100 000 au Canada. Le Canada est le pays qui présente le plus haut taux de SP du monde. Il y aurait 1 000 nouveaux cas de SP chaque année au pays (trois par jour).

16- Est-ce qu’on peut mourir de la SP?
La plupart du temps, la SP n’est pas mortelle. Il peut arriver (mais c’est rare) que la sclérose en plaques cause d’autres problèmes de santé qui rendent une personne très malade et qu’elle puisse en mourir. Habituellement, les personnes qui ont la SP vivent aussi longtemps que celles qui ne l’ont pas. Tu ne devrais donc pas t’en faire à ce sujet.

17- Existe-t-il des traitements pour la SP?
Plusieurs traitements sont offerts pour ralentir la progression de la SP. Ils sont prescrits surtout contre la SP cyclique (poussées-rémissions). Ils peuvent diminuer la fréquence et la gravité des poussées ainsi que le nombre des lésions. Il est recommandé de commencer un traitement dès le début de la maladie. Il y a aussi des traitements pour les symptômes tels que la spasticité, les troubles de la vessie, la douleur et la fatigue. Grâce à la recherche, de plus en plus de traitements sont offerts aux personnes atteintes de SP. On peut donc espérer vivre de mieux en mieux avec la SP.

18- Est-ce qu’il y a beaucoup de recherche sur la SP?
De nombreux scientifiques font de la recherche sur la SP. Ils en apprennent tous les jours sur les causes de cette maladie. Ils tentent de trouver des moyens de la prévenir et de la guérir en suivant plusieurs pistes : réparation de la myéline, fonctionnement du système immunitaire, imagerie par résonance magnétique (IRM), virus et génétique.

Animations Flash : Patrick Dea, illustration et animation - http://www.illustrationd.com

 

 

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2015