Tout sur la SP     

 

Les différents types de traitements dans la SP     

Il y a trois types de traitements utilisés dans la SP qui visent des buts différents : ralentir la progression de la maladie, diminuer la durée des poussées et traiter les symptômes.

À ce jour, il existe dix traitements pour ralentir la progression de la maladie. Ils sont prescrits principalement aux personnes qui font des poussées. Ils réduisent le nombre de poussées ainsi que leur gravité et leur durée. Ils vont aussi faire en sorte qu’il y ait moins de lésions sur la myéline. Les neurologues vont parfois même suggérer de suivre un traitement dès la première poussée.

Quatre traitements sont disponibles depuis les années 90 : Avonex, Betaseron, Copaxone et Rebif. Ils se donnent par injection à la maison et la fréquence varie selon le traitement.

Le TysabriMD est disponible depuis 2006. Il est utilisé quand les quatre autres traitements ne fonctionnent pas, quand ils sont mal tolérés ou encore lorsque la SP évolue rapidement. Il s’administre une fois par mois par perfusion intraveineuse dans une clinique spécialisée. Une étude a démontré qu’il pouvait diminuer le nombre de lésions et réduire de 68 % le nombre de poussées.

Lorsqu’une poussée amène un symptôme trop dérangeant, un traitement de stéroïdes en comprimés ou en intraveineuse peut être envisagé. En intraveineuse, il est donné dans une clinique pendant 1 à 2 heures sur 3 à 5 jours. Ce type de traitement ne ralentit pas l’évolution de la SP, mais peut diminuer la durée d’une poussée. On ne peut l’utiliser à chaque poussée car il y a trop d’effets secondaires.

Les traitements pour les symptômes sont très utilisés. Ils permettent d’atténuer certains symptômes pour aider à vivre le mieux possible, mais n’ont pas d’effet direct sur la maladie.

La fatigue est le symptôme le plus courant de la sclérose en plaques et il peut être vraiment dérangeant. Avant de prescrire un traitement, le neurologue doit évaluer si la cause pourrait avoir une autre origine que la SP. Ne pas faire d’activité physique et avoir une mauvaise alimentation peuvent aussi être des causes de la fatigue. Plusieurs médicaments sont disponibles pour traiter ce symptôme. On utilise même parfois le RitalinMD, qui est reconnu comme traitement pour l’hyperactivité et le déficit de l’attention.

Il y a plusieurs traitements pour les troubles sensitifs (douleurs, engourdissements, sensations de brûlure, picotements, sensations d’être gelé comme chez le dentiste). Plusieurs traitements sont également disponibles pour la spasticité, pour les troubles de la vessie et pour bon nombre d’autres symptômes.

La recherche sur la SP se poursuit et il y aura sûrement d’autres traitements qui s’ajouteront à la liste dans les années à venir.

 

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2007