Mieux vivre avec la SP     

Pour faire connaître la SP 

Même si elle est répandue, la SP est encore méconnue. Certains pensent même que SP égale fauteuil roulant! Plus les gens sont sensibilisés à la maladie, plus ils peuvent se mobiliser pour améliorer la qualité de vie de ceux qui en sont atteints.

Cependant, tu n’es pas obligé de dévoiler la maladie de ton parent. Tu le dis si tu te sens à l’aise, à qui et quand tu le veux. En parler peut amener les autres à mieux comprendre ce que tu vis.

Comment faire connaître la SP?

  • Pourquoi ne pas en parler avec tes amis à l’école? Une personne à la fois, tu auras bientôt informé tout ton entourage!
  • Tu peux faire une présentation à ta classe ou demander à ton professeur d’en parler.
  • Quand on veut se faire accepter tels que nous sommes, il faut d’abord s’accepter soi-même. Si les gens voient que tu es ouvert à parler de la SP, ils vont se sentir moins mal à l’aise et cela leur donnera le goût d’en discuter avec toi.
  • Participer à une activité de collecte de fonds de la Société de la SP, comme la Marche de l’eSPoir ou le Marathon de lecture, est aussi une bonne façon de se mobiliser et de faire connaître la SP.


As-tu parfois l’impression que les gens ne comprennent pas la maladie de ton parent?

Voici quelques points importants à expliquer pour démystifier la maladie :

  • La SP n’est ni héréditaire ni contagieuse.
  • Elle est différente d’une personne à l’autre; il ne faut donc pas faire de comparaisons.
  • Elle a un caractère changeant; il se peut donc qu’une personne aille bien un jour et moins bien le lendemain.
  • Avoir la SP ne veut pas nécessairement dire avoir besoin d’une aide à la marche. De plus, certains utilisent une canne ou un fauteuil roulant seulement occasionnellement, selon leur état de santé, et non de façon permanente.
  • La canne et le fauteuil roulant ne sont pas des embarras, mais bien des aides pour faciliter la vie au quotidien.
  • La personne demeure la même, avec ou sans la SP et quelle que soit sa situation.

La SP arrive sans être invitée et ce n’est la faute de personne. Il ne faut donc pas avoir honte d’en parler!

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2007