Mieux vivre avec la SP       

Pour mieux communiquer 

avec ton parent

On dit que la communication est la clé du succès. Elle est aussi très importante dans les familles où une personne a la SP, que ce soit pour parler de ce qu’on fait à l’école, s’échanger des tâches à la maison, discuter des symptômes ou faire part de ses sentiments et inquiétudes. Chaque enfant réagit différemment au diagnostic de SP de son parent. Voila pourquoi on doit beaucoup se parler pour bien se comprendre.

Voici quelques pistes :

  • Il ne faut jamais penser que les gens qui nous connaissent bien peuvent deviner ce que l’on pense ou connaître nos sentiments. Il faut constamment dire aux autres ce que l’on ressent si l’on veut qu’ils comprennent. Même l’inquiétude et la peine par rapport à la SP ne sont pas des sentiments évidents à identifier pour l’entourage.
  • N’essaie pas de protéger ton parent en ne lui parlant pas de tes sentiments. Si tu lui parles dans un bon moment, ce sera une bonne occasion de vous rapprocher.
  • Quand tu as plusieurs sujets à discuter ou un seul mais qui te semble complexe, écris les mots-clés des aspects que tu désires aborder. Tu pourras jeter un coup d’œil sur ta liste au besoin.
  • Si ton parent et toi ne vous entendez pas sur un point (par exemple, les tâches à la maison), essaie de garder l’esprit ouvert et de comprendre son point de vue. On peut être en désaccord, mais il faut bien expliquer pourquoi. On peut simplement dire : « Je comprends ton idée, mais je ne suis pas d’accord, parce que… » La clé pour bien exprimer ses arguments est de rester calme. Les gens écoutent plus quand on n’élève pas la voix.
  • Une bonne façon de régler un conflit est de trouver un compromis. Plutôt que d’essayer d’avoir raison à tout prix, on peut faire une proposition qui pourrait plaire aux deux parties.

La communication donne droit à chaque membre de la famille de prendre sa place et offre l’opportunité de se faire entendre. Elle aide grandement à passer à travers les moments difficiles et à développer de bonnes relations familiales.

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2007