Mieux vivre avec la SP       

 


Des adaptations pour mieux vivre avec la SP

Lorsqu’on a une maladie comme la sclérose en plaques, on doit s’adapter à différents changements comme les symptômes, les médicaments, etc. Certains devront aussi s’habituer à recourir à une aide technique (canne, fauteuil roulant, etc.) afin de pouvoir rester actifs et économiser de l’énergie.

Le gouvernement offre plusieurs programmes qui fournissent des outils pour conserver une vie aussi active que possible. Deux d’entre eux sont souvent utilisés par les personnes à mobilité réduite; il s’agit du Programme d’adaptation de domicile de la Société d’habitation du Québec (SHQ) et du Programme d’adaptation de véhicule de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

Le Programme d’adaptation de domicile a pour objectif de permettre à une personne de faire ses activités de tous les jours à la maison. Une personne qui aurait à utiliser un fauteuil roulant et qui habiterait dans un endroit qui n’est pas adapté n’aurait donc pas à déménager. On adapterait plutôt son milieu de vie pour lui permettre d’y rester.


Plus précisément, les travaux effectués permettent à la personne d’entrer et de sortir de son domicile et d’avoir accès à toutes les commodités importantes : salle de bain, laveuse et sécheuse, lavabo, bain, etc. Par exemple, on peut installer une rampe à l’extérieure de la maison, abaisser le seuil de la porte, réaménager une salle de bain, élargir les cadres de portes, installer des barres d’appui, etc. On peut imaginer toutes sortes de solutions : les plus simples et économiques sont les meilleures.

L’aide financière peut atteindre 16 000 $ par personne admissible. Dans certains cas particuliers déterminés par la SHQ, une aide additionnelle maximale de 7 000 $ peut être versée. Lorsque des équipements spécialisés sont nécessaires, une aide supplémentaire de 10 000 $ maximum peut aussi être accordée selon certains critères définis par la SHQ. L’aide financière est fournie au propriétaire du domicile. Lorsqu’on est locataire, il faut d’abord consulter son propriétaire pour savoir s’il est d’accord pour que des travaux d'adaptation soient exécutés dans son logement.

Pour s’inscrire au programme, il faut se procurer un formulaire au centre local de services communautaires (CLSC) le plus près de chez soi ou à la SHQ. Une fois le formulaire rempli, il faut le faire parvenir à la SHQ en joignant d’autres documents. Un ergothérapeute fera ensuite un rapport pour démontrer que la personne a vraiment besoin que des modifications soient apportées à son domicile. Le rôle de l’ergothérapeute est d’évaluer les limites, mais aussi, et surtout, le potentiel des personnes ayant des limitations. Il lui revient de trouver des solutions pour maintenir, rétablir ou améliorer l’autonomie.

Une fois la liste des travaux admissibles dressée, on passe à l’étape de planification des travaux. Il faut notamment faire des demandes de soumission à des professionnels de la construction qui pourraient faire les travaux.

Le Programme d’adaptation de véhicule consiste en une aide financière ayant pour but de faire adapter un véhicule afin de permettre à une personne handicapée de le conduire en toute sécurité ou d’y avoir accès (pouvoir entrer et sortir du véhicule). Les véhicules admissibles pour les adaptations sont les automobiles, les fourgonnettes et les minifourgonnettes. Ce peut être pour le véhicule de la personne handicapée ou celui d’un proche, donc pour le conducteur ou le passager (un seul véhicule). Parmi les conditions qui s’appliquent, il faut notamment que le véhicule choisi ait une durée de vie prévisible d'au moins cinq ans, qu'il soit neuf, usagé ou d'occasion ou déjà adapté.

L’aide financière peut couvrir :
- l’achat et l’installation des équipements requis et recommandés par un ergothérapeute;
- l’ajout d'équipements si les besoins ont changé depuis l'adaptation du véhicule;
- l'entretien et la réparation des équipements autorisés (lorsque ceux-ci ne sont plus couverts par la garantie);
- la vérification mécanique demandée par la SAAQ lorsque des modifications apportées au véhicule peuvent compromettre sa stabilité ou son freinage.

Il existe beaucoup de produits spécialisés pour rendre les déplacements en véhicule plus agréables pour les personnes qui utilisent un fauteuil roulant : planchers abaissés, toits et portes surélevés, élévateurs de plates-formes, rampes d’accès, commandes manuelles, sièges spécialisés, etc.

Ces programmes peuvent avoir un impact positif important dans la vie des personnes qui utilisent un fauteuil roulant, il ne faut donc pas hésiter à les utiliser.

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2015