Mieux vivre avec la SP        

 

Quoi faire ou ne pas faire quand on la SP

Avoir la sclérose en plaques ne veut pas dire qu’on ne peut plus rien faire, au contraire. Bon nombre de personnes ayant la SP disent avoir une vie active et intéressante grâce à quelques précautions. Quelles habitudes
doit-on prendre? Qu’est-ce qu’on devrait éviter?

Il faut tout d’abord, évaluer l’impact de la chaleur. En effet, celle-ci peut augmenter les symptômes de façon temporaire chez la majorité des personnes qui ont SP. Or, on peut changer certaines habitudes pour que cela ne se produise pas : faire de l’exercice en piscine lorsqu’il fait chaud, se tenir à l’ombre, avoir un climatiseur à la maison et dans sa voiture, boire de l’eau froide, éviter les douches et les bains trop chauds, etc. Si ton parent voit ses symptômes s’aggraver en raison de la chaleur, sache que ce n’est pas dangereux. Les symptômes diminueront après quelques heures de repos dans un endroit frais.

La chaleur ne doit pas pour autant nous faire cesser de faire de l’activité physique. On peut trouver des moyens d’être actif sans souffrir de la chaleur : dans une piscine où l’eau n’est pas trop chaude, dans un gymnase climatisé, à la maison. Faire de l’exercice dans la mesure de ses capacités permet d’augmenter le niveau d’énergie et la force des muscles et même de mieux gérer le stress! Divers travaux de recherche ont démontré qu’il importe beaucoup d’être actif lorsqu’on a la SP. Il existe des programmes adaptés aux personnes ayant des limitations physiques. La pratique de l’exercice est une habitude que nous devons tous prendre pour être en bonne santé.

Le régime alimentaire est également très important. Avoir une bonne alimentation aide notamment à avoir plus d’énergie et peut même aider à mieux gérer certains symptômes. Par exemple, manger mieux contribue à diminuer la fatigue et la constipation. Cela donne ainsi plus d'énergie pour bouger et diminue la faiblesse musculaire.

Quand on a la SP, il faut non seulement prendre des précautions (exercice, alimentation) pour avoir un bon état de santé général, mais également tenter de maintenir un poids santé le plus possible. C’est ainsi qu’on limite le risque d’avoir d’autres problèmes de santé.

La gestion du stress est un peu plus difficile pour certaines personnes. On sait que la SP peut être un élément stressant, parce qu’elle est imprévisible et qu’on ne peut la maîtriser. Le stress modéré est normal, mais il importe de ne pas le laisser prendre trop de place. Les signes de stress sont les suivants : tension musculaire, fatigue, mains froides ou moites, bouche sèche, maux de tête, boule dans la gorge, irritabilité, découragement, nervosité, anxiété, etc. Il faut donc savoir reconnaître le stress et trouver des moyens de le combattre. Comme celui-ci peut également causer de la fatigue, cela vaut la peine d’apprendre à le maîtriser.

L’activité physique est un bon moyen de combattre le stress, mais il n’est pas le seul. Par exemple, il est recommandé de faire des exercices de respiration, de parler de ses inquiétudes avec une personne de confiance ainsi que d’avoir des loisirs. Notre corps réagit au stress en dépensant beaucoup d’énergie. C’est pour cette raison que certaines personnes ayant la SP affirment que leurs symptômes s’aggravent lorsqu’elles sont stressées.

Dormir suffisamment et d’un sommeil réparateur est aussi très important. Là encore, ce n’est pas toujours simple avec la SP puisque certains de ses symptômes (comme la douleur) ont tendance à perturber le sommeil. On doit tous essayer de dormir suffisamment pour être en forme dans la journée. Lorsque les symptômes de la SP compromettent la qualité du sommeil, il faut travailler de pair avec son neurologue pour améliorer la situation.

Une autre précaution à prendre est de s’entourer de professionnels de la santé qualifiés. Même si l’on va bien, il est rassurant d’avoir des gens à qui l’on peut s’adresser au besoin. En effet, il est important de se sentir soutenu et compris.

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2012