Mieux vivre avec la SP       

 

La SP, ce mammouth

Connais-tu le mammouth? C’était un animal préhistorique qui ressemblait à un éléphant et que nos ancêtres craignaient! Et avec raison! Son poids (de 6 à 8 tonnes), sa taille (5 mètres) et ses imposantes défenses d’ivoire avaient de quoi effrayer même le plus courageux des hommes des cavernes!

Pourtant, que ce soit pour se nourrir ou pour se protéger, nos ancêtres devaient faire face à leurs peurs et affronter cet animal. Imagine un peu voir surgir cet énorme mammifère. Toutefois, sache que si cela t’était arrivé, tu n’aurais aucunement eu besoin de réfléchir, car ton corps est bien fait : il se met en branle pour assurer ta survie lorsque quelque chose ne va pas. Courir ou chasser, peu importe, il te permet de bouger et de réagir rapidement! Ton cœur s’accélère et pompe plus vite le sang vers tes muscles, tes veines se dilatent pour faciliter le flot de sang vers le cœur, ta respiration s’approfondit et tes sens s’aiguisent pour te permettre d’être plus alerte aux dangers.

Entre cette époque où croiser un mammouth était chose courante et aujourd’hui, les choses ont bien changé.
Pourtant, les mammouths sont encore bien présents parmi nous car quand tu vis un stress, petit, moyen ou grand, c’est comme si tu rencontrais un mammouth. Tu sais, la sueur qui perle sur ton front la veille d’un examen? La boule dans l’estomac qui monte quand tu apprends que ta meilleure amie déménage et qu’elle change de ville? Ton cœur qui débat lorsque tes parents t’apprennent une mauvaise nouvelle? Comme le jour où tu as appris que ton père ou ta mère avait la SP. Ces réactions sont normales, puisque notre corps est particulièrement sensible à quatre éléments qui déclenchent nos réponses physiologiques au stress sans même que nous y pensions!

Voici ces éléments :

  • Maîtrise faible de la situation : tu sens que tu ne maîtrises pas tout à fait ou même pas du tout la situation.
  • Imprévisibilité : quelque chose de complètement inattendu se produit ou le fait de ne pas savoir à l’avance ce qui va arriver t’inquiète.
  • Nouveauté : quelque chose de nouveau se produit, que tu n’as jamais vécu avant.
  • Ego menacé : tes compétences sont mises à l’épreuve, on doute de tes capacités.



Ainsi, lorsque nous ne nous sentons pas en pleine maîtrise de la situation ou que nous faisons face à une situation qui est imprévisible, qui est nouvelle ou qui menace notre ego, nous sécrétons tous des hormones liées au stress.

Revenons à l’instant où tu as appris qu’un de tes proches avait la SP. Qu’as-tu ressenti? C’était assurément une situation nouvelle pour toi. Tu n’avais pas la maîtrise de la situation et peut-être que tu te sentais impuissant. En plus, la SP est particulièrement stressante comme maladie parce qu’elle est imprévisible. On ne sait pas comment la personne qui en est atteinte se sentira de jour en jour, d’année en année. Pour toutes ces raisons, vivre avec un proche qui a la SP est une expérience stressante sans même que tu ne t’en rendes compte. Toutefois, en prenant conscience des éléments qui te stressent, tu peux prendre des moyens pour qu’ils n’aient pas trop d’impact dans ta vie. Connais-tu des trucs pour réduire ton stress?


Le stress est nécessaire dans la vie puisqu’il nous permet de réaliser tous nos projets, mais il peut s'avérer un handicap lorsqu'il est mal géré. Plusieurs trucs peuvent t'aider à diminuer ton stress et à passer au travers des épreuves malgré tout. En voici quelques-uns.


Pratiquer un sport. Cela peut paraître banal, mais le sport est un puissant allié dans la gestion du stress! Comment te
sens-tu à la suite d’une bonne séance d'exercice physique? Fatigué, calme et reposé? C'est normal! Lorsqu’il vient de dépenser de l’énergie, le corps produit des endorphines, c’est-à-dire une molécule qui favorise le bien-être, une meilleure humeur et de meilleures nuits.

Apprendre à respirer. Respirer est naturel, bien sûr! Mais lorsque nous sommes en situation de stress, le corps envoie une panoplie de signaux qui modifieront, entre autres, notre respiration. Apprendre à maîtriser ta respiration pourrait t'aider à mieux vivre les situations stressantes. Plusieurs applications mobiles gratuites existent pour te permettre de te pratiquer : RespiRelax, Respiration pranique et Ma cohérence cardiaque en sont quelques exemples.


Parler. Parler de ce qui nous préoccupe avec une personne de confiance nous permet d'extérioriser nos craintes et d'avoir le regard de quelqu'un d'autre sur notre problème. Souvent, tu peux te sentir envahi par le stress et la peur. En discuter avec un ami, un grand frère ou un adulte significatif peut te libérer d'un fardeau et te permettre de te sentir plus léger.

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2017