Mieux vivre avec la SP       

Apprivoiser le stress

 

Sans stress, nous ne pourrions réagir face au danger. Il nous permet de prendre des décisions rapidement dans une situation périlleuse. De nombreuses personnes fonctionnent mieux lorsqu’elles sont soumises au stress.

Pour d’autres, le stress est paralysant. Même s’il est répandu et qu’il est nécessaire, il est important de ne pas lui laisser prendre trop de place.

Le stress peut provenir autant de situations heureuses que malheureuses. Par exemple, tu peux être content de retourner en classe, mais ressentir certaines inquiétudes. Devoir faire un exposé oral à l’école est un exemple de situation qui génère du stress chez bon nombre de jeunes.

Un diagnostic de SP est un événement stressant pour la personne qui le reçoit et aussi pour ses enfants. Par la suite, l’arrivée d’une aide technique, l’imprévisibilité et le caractère variable de la maladie peuvent aussi causer du stress. Bref, tout changement, situation nouvelle ou incertitude peut faire monter le niveau de stress.

Comment reconnaître les signes de stress? Ils sont variables : tension musculaire, fatigue, mains froides ou moites, bouche sèche, maux de tête, boule dans la gorge, irritabilité, découragement, nervosité, anxiété, etc.

Il importe de savoir reconnaître les signes de stress et ce qui le cause pour pouvoir mieux le gérer. Parler de ses inquiétudes peut aider à l’atténuer. L’activité physique est également un bon antidote.

On peut aussi changer certaines façons de penser qui sont stressantes. Au lieu de se dire : « je suis nul en maths, on peut se dire, je vais m’améliorer en maths ». Au lieu de se dire : « je ne prendrai pas de cours de gymnastique parce que je ne suis pas assez douée, on peut se dire, je vais essayer les cours pour voir jusqu’où ça peut me mener ». Après un échec, au lieu de se dire qu’on ne fait jamais rien de bon, on peut penser aux disciplines où l’on réussit bien.

Notre corps réagit au stress en dépensant beaucoup d’énergie. C’est pour cette raison que certaines personnes ayant la SP affirment que leurs symptômes s’aggravent lorsqu’elles sont stressées.

Le stress ne peut pas et ne doit pas être totalement évité. On peut apprendre à le maîtriser pour qu’il travaille pour nous et non contre nous.

Animations Flash : Patrick Dea, illustration et animation - http://www.illustrationd.com

 

 

Plan du site
© Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) 2008